Accéder au contenu principal

Journal d'une française en résidence d'écriture en Allemagne : quatrième semaine

La grande sortie de ma semaine a été une journée entière passée à Francfort avec Harry Oberländer, poète, essayiste, traducteur et excellent guide dans cette ville où il vit et travaille (à la Maison de la littérature de Francfort) depuis plus de 45 ans. Au programme : promenade dans le centre-ville historique, visite privée de la bibliothèque nationale de Francfort (j'ai même pu voir les magasins, les bureaux, les endroits où le public n'a pas accès), une très belle bibliothèque moderne, visite de l'expo Doug Aitken (vidéos et installations) au Schirn Kunsthalle, dîner dans une maison du cidre, un lieu très typique et chaleureux où l'on partage sa table avec des inconnus. Le cidre francfortois (Äppelwoi) est très différent de notre cidre français mais il est très bon servi dans des verres de 30 cl. J'ai passé une excellente journée. Francfort est une très belle ville, à la fois typiquement allemande dans certains quartiers et avec un petit air de Manhattan avec ses grattes-ciels impressionnant. 

   



Installation de l'artiste hessois Ottmar Hörl qui célèbre la réunification allemande à travers ce personnage vert qui autorise les piétons à traverser les rues.










Vue de Francfort depuis le toit de la Maison de Littérature de Francfort

Sur le pont des amoureux, des centaines de cadenas... et cette poêle à frire où un ancien couple a immortalisé la date de son divorce.  



Maison du cidre 

Depuis vendredi, à Wiesbaden c'est le festival de la ville ainsi que le Harvest festival. En ville et dans le parc : des groupes de musique (du plus traditionnel au plus rock), des voitures en exposition, des stands vendant fruits, vin blanc, bière, cidre, saucisses, gaufres, des animations pour enfants (notamment décoration de citrouilles). Amusant et impressionnant de voir le parc ainsi transformé, plein de monde avec un fort brassage social. Quelques photos la semaine prochaine certainement. 

Cette semaine j'ai écrit...  5 nouvelles.

Cette semaine j'ai commencé à lire... "Le loup de steppes" d'Herman Hesse, un excellent roman d'un grand écrivain allemand.

Posts les plus consultés de ce blog

Deux poèmes dans le numéro 8 de la revue 17 secondes

C'est avec grand plaisir que je vois deux de mes poèmes publiés dans la revue 17 secondes, revue numérique mais dont il existe aussi une version papier (à paraître bientôt). Merci à Jérôme Pergolesi de m'accueillir pour la deuxième fois dans sa belle revue qu'on peut lire ici. 
Au sommaire de ce numéro : Rodolphe Houllé, Harry Szpilmann, Esther Salmona, Jacques Pierre, Flora Botta, Marie-Paule Bargès, Colette Daviles-Estinès, Rita Renoir, Roselyne Sibille, Karim Cornail, François Teyssandier, Thierry Radière, Philippe Agostini, Márcia Marques-Rambourg, Joelle Petillot, Esther Salmona, Adeline Duong, Sandrine Waronski, Nicholas Petiot, Clara Bouhier, Adèle Nègre, Florian Tomasini, Guillaume Dreidemie, Jean-Charles Paillet, Odile Robinot, Pierre Rosin, Corinne Colet, Daniel Birnbaum, Jérôme Pergolesi, Estelle Boullier, Aline Angoustures, Sophie Nicol, Brigitte Giraud, Agnès Cognée, Olivia Del Proposto, Erick Jonquière, Olivier Cousin, Fabrice Marzuolo, Arthur Catheri…

Poèmes dans la revue Microbe

Très heureuse en ce début d'année 2017 d'être au sommaire du numéro 99 de la revue poétique Microbe qui explore pour son avant-dernier numéro le thème de la peau, d'autant que j'y suis en très bonne compagnie (Murièle Modély, Marlène Tissot, Cathy Garcia, Alissa Thor, etc.). 
Plus d'informations par là.

Quatre, poème de soutien à la famille Karasani

"Quatre" : un poème écrit en soutien à la famille Karasani, famille d'origine albanaise résidant à Saint-Aubin-du-Cormier en Bretagne depuis 2015, en très bonne voie d'intégration et malgré cela menacée d'expulsion. Chacun peut poster un poème en soutien sur la page de l'évènement Fb "100 poèmes en soutien à la famille Karasani". Toutes les infos sur la page Facebook ici.
Quatre



Quatre de plus
Quatre de moins
Qu'est-ce que ça change ?
Rien
Tout
Quatre personnes
Quatre sourires
Quatre mondes
De joies
De douleurs
De rêves
D'espoirs
Quatre sensibilités
Une famille en lutte
Pour une vie meilleure
Pour une vie digne
Travailler
Se rendre utile
Aller à l'école
Avoir des amis
Construire une vie
Ici
Juste là
Dans ce coin de Bretagne
Où l'accueil n'est pas
Un vain mot




Marianne Desroziers