Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2013

LNB7 dans "Les rares", nouvelle revue

"Les Rares" est une nouvelle revue en ligne dirigée par Romain Giordan, déjà à l'origine de la revue "Le livre à disparaître", parue en janvier 2013 et éditée par La clé sous la porte. 
Il s'agit d'un court feuillet à parution aléatoire qui remet dans la lumière des écrivains injustement oubliés et que l'on peut lire en suivant ce lien.

Au sommaire de ce  premier numéro, vous trouverez des articles de Romain Giordan, Franck Frame et moi sur Emma Santos, Nicolas Genka, Yann Andréa et Hélène Bessette.
Si vous souhaitez participer au prochain numéro en remettant à l'honneur un écrivain oublié, vous pouvez contacter Romain Giordan à romain.giordan@laposte.net

Zinzoline, revue incertaine d'art et de littérature

La revue Zinzoline, revue incertaine d'art et de littérature, publie son cinquième numéro aujourd'hui même. 
Il s'agit d'une revue numérique mais dont le format a été étudié pour être imprimable. A l'intérieur de cette revue très riche, tant au niveau qualitatif que quantitatif (elle compte 241 pages), une rubrique "Sur les traces de..." est consacrée à mes nouvelles. Sur dix pages, on peut lire des extraits de "Lisières" mais aussi des textes parus en revues ou sur mon blog en regard de tableaux de William Mathieu
Je tiens à signaler la belle diversité de cette revue qui présente de la poésie, des nouvelles, des aphorismes, de la peinture (William Mathieu donc mais pas seulement), des collages, du mail art, des photos (magnifiques photos de Roms d'Eric Roset). Prenez le temps de tout lire et de tout regarder en suivant ce lien car ça en vaut largement la peine.
Je remercie Alain Cotten, directeur de la revue Zinzoline, qui m'a proposé d…

"La robe rouge du vain" de Barbara Albeck

Après Marlène Tissot le mois dernier, pour ces Vases communicants du mois d’août, j’ai le grand plaisir d’échanger avec Barbara Albeck. Contrairement au mois dernier où Marlène et moi avions chacune écrit un texte libre, cette fois nous sommes parties d’une même photo. J’ai choisi parmi les photos prises par Barbara celle qui me parlait le plus et nous avons toutes deux écrit un texte à partir de cette photo. Voici le texte de Barbara et vous pouvez lire le mien chez elle






La robe rouge du vain

Ce soir au menu TV, c’est poupées sur canapé. A dévorer des yeux : elles ne demandent que ça de se faire reluquer à moitié à poil et le reste bien épilé. Parties de jambes à l’air, décolletés en apnée, semelles compensées pour s’élever au sens propre mais pas au figuré. Uniques reliefs dans petit écran extra-plat : dialectique épurée d’un minimalisme post-moderne. Belles plantes artificielles qui ne performent qu’à se faner dans faux décor de maison de poupée. Partout les murs ont des oreilles …